Carnet rose

Ils sont nés sur le parc il y a quelques mois et font la fierté de leurs géniteurs.

Ces bébés d’espèces protégées et menacées dans la nature font le bonheur des petits et des grands. Voici une belle démonstration de la capacité des zoos d’aujourd’hui à conjuguer leur mission de conservation des espèces et le plaisir de la découverte pour leurs visiteurs.

Malia, la reine des girafes

Malia, la reine des girafes

 

 

Une naissance tant attendue.

Panambi, une des femelles girafe du Parc zoologique de Champrépus, a donné naissance à Malia, un girafon femelle, le 08 Mai 2021.

Revenons en arrière

Chaque matin, le même rituel pour nos soigneurs animaliers…tout le monde se précipitait devant le moniteur pour observer les girafes sans les perturber. Ainsi le 08 mai dernier, un petit être bougeait entre les pattes de sa mère. Les soigneurs animaliers observaient ce qui devait être une des premières tétées. Au fil du temps, on pouvait observer que la mère la léchait régulièrement et qu’elle la laissait téter dès qu’elle en avait envie. Ce n’est que le surlendemain que les soigneurs avec le vétérinaire animalier ont pu faire un bilan général sur son état de santé, l’identifier avec un transpondeur et découvrir avec une grande joie que le girafon était une femelle.

Important : Malia va rester au chaud, à l’intérieur, pour quelques jours encore en raison des conditions météorologiques peu favorables ; elle sortira avec sa mère pour quelques heures par jour dans les jours à venir. Elle sera visible via un écran installé devant son bâtiment ou à travers une vitre.

Ce nouveau-né mesure 1,70m et pèse 60kg.

Conservation :

Cette naissance est une très belle nouvelle car toutes les sous-espèces de girafes sont classées « en danger » par l’UICN (Union Internationale de la Conservation de la Nature) et particulièrement la Girafe du Kordofan, représentée à Champrépus.

Les populations de girafes ne cessent de diminuer en raison des conflits civils, de l’accroissement de la population humaine et de l’extension des terres agricoles.

Cette espèce est inscrite à un programme d’élevage européen (EEP), dont le zoo de Champrépus participe, afin de favoriser leur reproduction et donc leur conservation.

Champrépus, un zoo engagé

Depuis plus 15 ans, Le zoo de Champrépus s’implique directement sur le terrain en étant partenaire de l’ASGN (Association de Sauvegarde des Girafes du Niger). Un des rôles principaux de cette association étant d’aider et d’impliquer les populations villageoises à la conservation. Grâce à ses actions, la population de Girafe au Niger est passée de 50 en 1995 à plus de 700 en 2020.

Malia

Malia signifie « Reine », en langue swahilie (Le swahili, langue de travail de l’Union Africaine, est également langue officielle de la Communauté des pays d’Afrique de l’Est qui regroupe le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du sud.)